Brandi Carlile, Snoop Dogg et 7 autres concerts d’hiver arrivant en Utah

SALT LAKE CITY – L’hiver de l’Utah est presque arrivé. (Ce n’est pas techniquement débutez jusqu’au 21 décembre, mais allez-y.) C’est le moment de se blottir pour se réchauffer. Les concerts sont bons pour ça.

Pensez à ces neuf suggestions de concerts qui se produiront dans divers lieux du centre-ville de Salt Lake d’ici la fin janvier.

Booker T. Jones: le 24 novembre à la salle d'état

Ce gars a été autour. Ce mec a vu des trucs. Le légendaire musicien et producteur revient en Utah avec un nouvel album, "Note By Note", et une nouvelle autobiographie, "Time is Tight". Le livre reçoit une publicité considérable, puisqu'il lève le voile sur les années de Jones avec Stax Studios. Sa visite à la salle d'état comprend une lecture avant le spectacle de «Time is Tight» et un bref échange de questions. Il sera également disponible après le spectacle pour saluer les fans et signer des exemplaires du nouveau livre. (48 $ à 82 $, thestateroompresents.com)


Le 1975: le 2 décembre à Rockwell (le complexe)

Sur trois albums tentaculaires (avec un autre à venir), les alt-rockers britanniques de 1975 ont fusionné la pop, la danse, le R & B et le rock de manière unique. Le titre de la soirée, l’un des spectacles de X96, Nightmare Before X-Mas. Les groupes modernes satisfont rarement à la fois les puristes et les critiques musicaux du Top 40, mais le 1975 est une exception. (44,96 $, thecomplexslc.com)


Le 1975 en vedette à Rockwell au complexe le 2 décembre.
Mara Palena photographie


Brandi Carlile: le 6 décembre à la Vivint Arena

Brandi Carlile a un moment. La sortie en 2018 de l'album "By The Way, I Forgive You" de Crooner a été l'un des albums les plus acclamés de l'année dernière. Elle a suivi cette année avec The Highwomen, un super groupe de musique country composé de Carlile, Natalie Hemby, Maren Morris et Amanda Shires. Elle a une grande voix, tant mieux pour remplir Vivint Arena avec. (33,50 $ – 275 $, vivintarena.com)


JD McPherson: le 6 décembre à la salle d'audience

Ce sera la deuxième visite à la salle d’audience de McPherson en 2019. Si c’est un peu comme la première, attachez votre ceinture. Dans une interview de mars, McPherson m'a parlé de son éducation musicale diverse. Bossa Nova (Astrud Gilberto), le punk (les Ramones) et le krautrock (Kraftwerk) ont tous fait leur entrée dans le mix au cours de ces premières années, fusionnant avec son amour pour le rock et le rockabilly classiques. à Slayer et Madonna, dit-il. Cette visite de la State Room aura pour thème Noël, alors que McPherson et son groupe explosif jouent des chansons de leur album de Noël 2018 «Socks». (33 $, thestateroompresents.com)


Snoop Dogg: le 12 décembre au Dépôt

Le titre du nouvel album de Snoop est «I Wanna Thank Me». À ce stade, il a mérité le droit de se vanter. "I Wanna Thank Me" est le 17ème album studio du rappeur. Il présente des apparitions en tant que guest de Wiz Khalifa, Nate Dogg et Swizz Beatz. (59,75 $, depotslc.com)


Angel Olsen: le 13 décembre au Dépôt

Cette année, peu d'albums m'ont aussi sidéré que celui d'Olsen, «All Mirrors». La musicienne indépendante abandonne le rock indie-lo-fi de ses précédents albums pour un paysage sonore luxuriant rempli de synthés dramatiques, de rythmes propulsifs et, oh oui, d'un orchestre complet . Appeler un album "cinematic" est un cliché, mais bon, si la chaussure vous va… (30 $, depotslc.com)


Cursive, Cloud Nothings: le 18 janvier au Metro Music Hall

Celui-ci sera intense. Des générations d’indie-rock influencées par l’emo / hardcore joignent leurs forces: Cursive, qui s’est d'abord fait connaître dans les années 90; Critères, qui sont montés au milieu des années 2000; et Cloud Nothings, qui ont publié certaines des meilleures musiques du genre au cours des cinq dernières années. Inscrivez-nous (20 $ à 22 $, metromusichall.com)


Michael Kiwanuka: le 31 janvier à la Dépôt

Kiwanuka chante au générique d’ouverture de «Big Little Lies» (la chanson «Cold Little Heart») de HBO. Il y a beaucoup plus de bonne musique d’où elle vient. Les chansons de Kiwanuka sont à la fois décontractées et fatiguées – c’est de la vraie musique soul. La production et les arrangements biologiques font de Kiwanuka un véritable joyau caché d’une époque révolue. (22,50 $, depotslc.com)


King Princess: le 31 janvier au Union Event Center

Mikaela Mullaney Straus, connue sous son nom de scène King Princess, n'a que 20 ans, mais a déjà fait l'un des meilleurs albums pop de 2019. "Cheap Queen" est une exploration pop émouvante, profondément satisfaisante, qui couvre 38 minutes. Si vous aimez la maîtrise subversive des conventions de la musique pop par Billie Eilish, vous aimerez probablement aussi King Princess. (32,50 $, eventbrite.com)


King Princess est à l'honneur au Union Event Center le 31 janvier.
Vince Aung photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *