Lettres d’aujourd’hui: respect pour les victimes d’un accident de bus

Ville, OC Transpo a perdu le respect

Anja Van Beek, victime d’un accident d’autobus de Westboro: Nous avons perdu confiance en OC Transpo et la ville, le 18 septembre.

Honte à vous, maire Jim Watson. Honte à vous, OC Transpo. Honte à vous, avocat de la ville, David White. Comment vous pouvez vous absoudre de tout acte répréhensible et vous cacher derrière les excuses «aucun autre commentaire» sur l'accident qui a coûté la vie est épouvantable et dégoûtant.

La lettre de Van Beek dit tout pour cette famille qui a perdu un être cher et parle pour les autres personnes qui ont péri ou ont été blessées ce jour-là.

Vous vous êtes caché derrière les tentatives de célébration de l’ouverture du TLR. Et quand il y a un accident avec cela – et marquez ma parole, il y aura – qu'allez-vous cacher derrière?

Pour la ville et OC Transpo: Vous avez perdu le respect et certainement la confiance. Prenez vos responsabilités et agissez de manière responsable, admettez votre faute et indemnisez / excusez-nous. Si les membres de votre famille avaient péri, vos actions seraient bien différentes. Au lieu de cela, vous faites frémir les poulets de ne pas vous laisser impressionner par les événements et les sanctions subséquentes.

Plus de secret. Tu dois beaucoup à cette famille. Ils ont suffisamment souffert sans les réponses qui leur sont dues par tous si vous. Honteux.

Margot Joyce, Ottawa

Nous faisons des montagnes de molehills

Re: «j’aurais dû savoir mieux», et c’est son hypocrisie tellement exaspérante, le 19 septembre.

Un raciste est une personne qui discrimine des personnes sur la base de leur race ou qui estime que les membres de certaines races sont inférieurs. Que ce soit raciste ou non, s’habiller comme un membre d’une autre culture pour un parti déguisé, dépend de ce qui est fait et dit quand on le porte. Décrire les gens de cette race ou de cette culture comme inférieurs, est un acte raciste; simplement porter leur costume n'est pas.

Nous vivons une campagne électorale basée sur la création de montagnes de molehills. Justin Trudeau ne fait pas la distinction entre «ami de la famille» et «ami personnel» et est condamné par ses opposants politiques comme fondamentalement contraire à l'éthique. Il a une divergence d’opinion avec un ministre sur le choix entre deux approches de poursuites judiciaires également légales et est accusé d’être raciste et de ne pas être une «vraie féministe» parce que ce ministre s’est avéré être une femme autochtone. Il est aujourd’hui au pilori en tant que raciste parce qu’il a assisté à une soirée déguisée à thème et que son costume comprenait le maquillage.

Trudeau a de nombreuses politiques avec lesquelles je suis profondément en désaccord. J'aurais aimé que l'opposition discute de ces politiques, en présentant, espérons-le, de meilleures, plutôt que d'hyperboliser les événements du passé.

David Lorge Parnas, Ottawa

Trudeau n’a pas eu besoin de s’excuser

Je suis très énervé et même effrayé de constater à quel point le politiquement correct a été autorisé à régner dans notre société. Un professeur d'art dramatique qui choisit de représenter Aladdin lors d'un événement à l'école est scandalisé (des années plus tard) pour être raciste simplement pour se maquiller, ce qui est nécessaire pour la totalité de l'image qu'il avait tenté de créer. Ou pour vous maquiller en chantant Banana Boat Song, une chanson de dockers des Caraïbes.

Chaque acteur blanc qui a déjà joué ou chanté Othello doit-il exprimer des excuses abjectes à la population noire du monde? La seule erreur que Justin Trudeau a commise dans cette affaire est de présenter des excuses alors que rien ne le justifiait.

Tamara Galko, Ottawa

Quelqu'un a-t-il été offensé à l'époque?

En 2001, Trudeau, professeur de français de mathématiques et d'art dramatique, s'est présenté à une faculté de collecte de fonds pour les parents sur le thème 1001 Arabian Nights, vêtu d'un costume de théâtre complet, comprenant – halète! – Maquillage de scène pour lui donner une peau sombre. L'horreur!

J'aimerais savoir si son directeur a par la suite parlé à Trudeau pour exprimer sa consternation face à «l'inadéquation» de son costume. Pourquoi n’a-t-il pas été envoyé chez lui pour changer? J'aimerais savoir combien de parents et de membres du personnel ont exprimé leur offense au costume du professeur d'art dramatique. Trudeau a-t-il été sanctionné pour ce costume prétendument raciste, humiliant et horriblement flagrant?

Mon hypothèse: bien sûr que non. Parce que ce n'était rien de tout ça. Il ne réprimait pas les mille et une nuits; il ne ridiculisait pas les Arabes. Il était dans un rôle, si vous voulez, pour une fête costumée.

Je devine que certaines des femmes pourraient avoir été en sarouel. Doivent-ils être critiqués pour ne pas défendre les droits des femmes? La femme avec la tête couvrant se moquait-elle des femmes musulmanes? S'agit-il d'une «appropriation culturelle»? Je suppose que nous verrons ensuite tous les costumes d’Halloween que Justin a jamais portés lorsqu'il était enfant et adolescent pour voir s’il manifestait une propension au comportement raciste, inculqué peut-être par ses parents.

Pouvons-nous s'il vous plaît revenir sur les vrais problèmes auxquels notre pays est confronté et mettre fin à l'indignation déchirante et juste face à de telles absurdités?

Sharon Winkler Moren, Kanata

«Choisissez avant»? Je ne pense pas

Justin Trudeau a maintenant une autre distinction douteuse à ajouter à son héritage: celle de raciste. Il n’ya qu’une conclusion à tirer de la vidéo de blackface qu’il a oubliée. C’est une raillerie d’une autre race et d’une autre couleur – c’est ce qu’il dit rapidement qu’il déplore à chaque occasion.

"Choisissez avant", en effet. Pas avec les libéraux, semble-t-il. C’est mon opinion et j’aime penser que, partout au pays, les gens, sans distinction d’origine ethnique, de couleur ou d’arrière-plan, partagent le même sentiment.

Brian Clark, Barrhaven

Ce n'était pas une simple erreur de jugement

J'ai écouté Justin Trudeau dire: «J'aurais dû mieux savoir» lorsque la nouvelle a été dévoilée qu'il s'était habillé de brun pour une fête au lycée. Son explication donnait l'impression qu'il avait commis une erreur de jugement. Maintenant, après que la troisième photo de ce type est apparue, vous commencez à vous poser des questions.

Une erreur de jugement pourrait être la manière dont lui et sa famille se sont habillés lors d'un voyage officiel en Inde. Cela pourrait également concerner les chaussettes qu'il porte.

Je suis convaincu que si un membre de son parti, ou un candidat désigné, avait fait ce qu'il avait fait, ils seraient déjà partis.

John McAuley, Ottawa

Ne pas être pris en charge par l’opposition

Je demande sincèrement à mes collègues électeurs lors de la prochaine élection canadienne de se souvenir de l'édit «Que celui qui est sans péché jette la première pierre».

Ce qui m'intéresse en votant, c'est un gouvernement qui se préoccupe des problèmes importants auxquels nous sommes tous confrontés: l'économie, un salaire minimum vital, les soins de santé, l'émigration. À l'heure actuelle, le Canada jouit d'une économie stable et pacifique par rapport au reste du monde.

Le but des partis d'opposition est de se faire élire. Ne vous fiez pas à leur pointage du doigt sans nous montrer ce qu’ils vont faire pour le Canada s’ils sont élus.

Irene Elce, Ottawa

Trudeau s'habille convenablement pour l'occasion

Donc, si je m'habille comme un chat pour une soirée costumée ayant pour thème les animaux, cela signifie-t-il que je déteste les chats? Est-ce que cela signifie que je maligne les chats? Pourquoi et à qui Justin Trudeau s'excuse-t-il? Il s'est habillé convenablement comme Aladdin, considérant le thème de la fête costumée. Pourquoi cela est-il présenté dans la presse comme une insulte aux personnes de couleur? Je sais que beaucoup de gens de couleur trouvent cela ridicule.

Katharine R. Elliott, Ottawa

Pas offensé par une peinture de visage

En tant que Canadien à la peau brune, je ne vois rien de mal à ce que Justin Trudeau a fait en 2001. Il ne se moquait certainement de personne; il jouait le rôle d'Aladdin, qui avait la peau brune.

En 2001, le Canada était beaucoup moins sensible, sa peau était épaisse, il pouvait plaisanter et, avec le professeur de théâtre âgé de 29 ans, de nombreux autres s'habillaient et agissaient avec ce qui était désormais «des costumes sensibles à la culture» lors d'événements. l'un était offensé.

Il est regrettable que les médias et les élections aient fait de cette question une «actualité» alors que l'accent devrait être mis sur la santé, l'éducation, le bien-être des personnes âgées et l'économie.

Le racisme est toujours vivant au Canada. Je le vois tous les jours mais je ne suis certainement pas offensé par un peu de maquillage. Je suis une personne plus grosse, et vous devriez l'être aussi.

Nona Nalley, Orléans

Nous grandissons de notre ignorance

Je pense que nous avons tous besoin de laisser un peu de marge à Justin Trudeau. Il y a vingt ans, nous étions dans un espace vide et nous nous habillons, y compris du maquillage pour représenter un personnage, n’était pas considéré comme raciste; ce n'était qu'une partie d'essayer de devenir un personnage.

J'ai passé des années chez Gilbert et Sullivan, y compris trois Mikados au maquillage oriental – qui s'appelle aujourd'hui raciste mais qui, à cette époque, faisait partie du divertissement. Ignorance. Opera Lyra a fait Aida il y a quelques années avec Brownface; aucune plainte que j'ai entendu parler de. Ignorance. Durant ces années, nous n'étions tout simplement pas «avec le programme».

Il y a environ un an, au Portugal, nous avons vu toute une famille s'amuser à un défilé local orné de plumes et de peinture de guerre. Il n'y avait aucun manque de respect prévu. Ils étaient juste ignorants. Nous avons tous grandi, et nous pouvons en être reconnaissants.

Pat MacDonald, Ottawa

L'hypocrisie est à couper le souffle

Je suis très fortement d'accord avec Christie Blatchford. Je pense que Justin Trudeau est plus que irritant; il est absolument méprisable dans son hypocrisie. Ce n'était pas un adolescent immature ivre à une fête. C'était un enseignant de 29 ans qui était supposé enseigner par l'exemple, faire preuve de caractère et d'intelligence. Boy, cette académie s'est-elle trompée!

Trudeau devrait être congédié par le parti libéral, comme tout autre candidat qui n'a pas été examiné de manière approfondie.

Andrea Doyle, Gloucester

Trudeau n'est clairement pas un raciste

Nous ne devrions pas trop faire de Justin Trudeau se déguiser en personnage des Mille et Une Nuits. Oui, il est devenu très inapproprié d’obscurcir sa peau avec un costume, et si quelqu'un le faisait aujourd'hui, ce serait odieux. Cependant, Trudeau n’avait que très peu de maquillage et ses actions en tant que Premier ministre ont clairement montré qu’il n’était pas raciste.

Malheureusement pour les libéraux, ils ont rapidement condamné les opposants politiques surpris dans des indiscrétions tout aussi inappropriées.

Trudeau a au moins appris que, lorsqu'il est surpris, il est préférable de présenter des excuses complètes et sans équivoque. Il aurait pu tenter d’expliquer le visage sombre, et il aurait certainement pu trouver de nombreuses excuses: les temps ont changé; assombrir un visage n'est qu'une partie d'un costume; aucune infraction n'était prévue et ainsi de suite.

Je ne suis pas fan des libéraux ni de Trudeau, mais en s'excusant, il va probablement étouffer cet incident dans l'œuf.

David Polk, Ottawa

Aucun soupçon de haine sur cette photo

Je n'arrive pas à croire à quel point les médias et les politiciens opposés s'inquiètent de la manière dont Justin Trudeau s'est habillé en brun, il y a près de deux décennies. Hou la la! Quelle personne diabolique.

Tous ceux qui croient vraiment qu'il était raciste à l'époque, veuillez lever la main. Bien sûr, c’est un sujet sensible à l’heure actuelle, peut-être à l’époque, mais si vous regardez la photo de la bombe même avec désinvolture, vous ne trouverez aucune trace de haine contre qui que ce soit.

Naturellement, Trudeau est obligé de s'excuser beaucoup maintenant; c'est un politicien en lice pour la réélection. S'il était simplement un citoyen ordinaire comme vous ou moi, il pourrait dire «Désolé, cela vous a dérangé» et passer à autre chose.

Bientôt, nous ne pourrons plus porter de jeans car cela dénigrerait les cow-boys.

Roger Duffy, Osgoode

LeBreton Flats: Nous n'avons pas besoin des conseils de Toronto

Re: «Make it happen»: Le public est impatient de voir le réaménagement de LeBreton, le 17 septembre.

Je suis fâché quand un morceau de terre, en jachère depuis plus de 50 ans et sans doute le seul domaine qui peut redéfinir notre centre-ville, doit être développé «par morceaux». Les mêmes bureaucrates qui, pendant un demi-siècle, n'ont fait que parler et dépenser une fortune en consultants en planification, vont maintenant le faire correctement. Bien sûr qu'ils sont.

Un avocat torontois (qui ne se rend probablement à Ottawa que pour une réunion du conseil d’administration de la CCN) affirme que le plan Rendezvous LeBreton n’était pas inspirant, contrairement à l’opinion de nombreux Ottawans.

Je pense que je vais aller à Toronto, avec un avocat d’Ottawa bien sûr, et lui dire à quel point le secteur riverain de Toronto est sans intérêt. Peut-être devrait-il passer son temps là-bas au lieu de pontifier à propos de ma ville.

Notre maire et la chambre de commerce ont raison quand ils disent que les plaines LeBreton devraient être développées dans le cadre d'un plan plus vaste visant à garantir la continuité des principes de planification.

James (Jim) Durrell, C.M., IAS.A., ancien maire d'Ottawa (1985-1991).

L’histoire de Bianca ne concerne pas l’immigration

Re: Laissez l’immigration hors de la victoire de Bianca Andreescu, le 16 septembre.

Je suis totalement d'accord avec l'écrivain Themrise Khan. La réussite de Bianca Andreescu tient à ses caractéristiques propres: son talent, sa détermination, son travail acharné et constant. D'autres éléments, tels que le soutien très important des parents et les sacrifices qu'ils ont consentis; bon encadrement; et les installations sont les éléments environnementaux qui lui ont permis de prospérer. Cela n'a rien à voir avec le fait que ses parents étaient des immigrants.

En tant que Canadiennes et Canadiens, profitons du moment avec elle, sa famille et ses amis et, surtout, laissez-nous conduire à mettre en place des opportunités de talent, de talent, pour s’épanouir, inspirer et enrichir notre communauté.

Bravo Bianca pour l'inspiration!

Salwa Khouzam, Ottawa


AUSSI EN AVIS

EDITORIAL: Trudeau lance un test pour les candidats locaux – et les électeurs aussi

Brock: les Canadiens ont du mal à comprendre les nombreux "visages" de Justin Trudeau

Kurl: Qui profite le plus des pratiques autodestructrices de Trudeau?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *